Contact
Essai gratuit
Actu RH |

8 MIN

Tendances RH 2020 : quelles sont les bonnes pratiques ?

recruteur rh en entretien d'embauche
recruteur rh en entretien d'embauche

Le salon Solutions RH 2019 a regroupé les tendances 2020 autour de plusieurs thèmes principaux. Incontournables leviers pour faciliter les mutations du monde du travail et replacer l’humain au cœur des préoccupations entrepreneuriales. Grâce à la transformation digitale des entreprises, la fonction RH s’allège des tâches administratives chronophages, répétitives et à faible valeur ajoutée. L’automatisation des process de recrutement et de suivi, améliore aussi la qualité du service aux collaborateurs. Grâce au Big Data, la fonction RH est augmentée et repositionnée. Son pouvoir d’analyse et de décision se voit renforcé. Mais la question de la protection des données, de plus en plus complexes et volumineuses doit aussi être prise en compte. Autre tendance RH majeure, les recruteurs valorisent les « soft skills », qualités et atouts personnels, au détriment des compétences techniques. Enfin, les notions de bien-être et d’engagement au travail marquent fortement les tendances 2020.

Nos autres articles :
Digitaliser son service RH
5 astuces pour faciliter l'intégration de vos nouveaux collaborateurs

Essai gratuit

Quelles pratiques indispensables en ressources humaines en 2020 ?

La fonction RH participe activement à la mutation digitale de l’entreprise, gage de sa performance. La réussite de cet objectif nécessite d’intégrer et de mobiliser collaborateurs et managers dans le processus. Les gestionnaires RH doivent piloter de manière autonome les données sociales. A cela s’ajoute la modernisation des process de recrutement en raison des mutations sociétales. Le rôle stratégique et décisionnaire des RH se précise.

Essai gratuit

Le digital au service des ressources humaines

Tendance RH 2020 majeure, le digital vient alléger la charge des tâches répétitives des gestionnaires en ressources humaines.

Grâce au « Data Driven », les outils numériques optimisent la collecte et l’analyse de données RH. Du temps est libéré pour les personnels RH, engagés dans la modernisation et l’amélioration des process de recrutement. Le « matching numérique », le recrutement via les plateformes d’intermédiation (Slack, Teams, Workplace par exemple) et les réseaux sociaux, bouleversent les anciennes pratiques.

A cela s’ajoute le recours plus fréquent aux freelances. La marque personnelle, le « personal branding » se diffuse via les profils sociaux. Elle tend à supplanter le classique CV. Il faut donc moderniser le sourcing, valoriser l’expérience candidat et les « soft skills ». Il s’agit de mettre en place un véritable marketing RH. Clients « internes », les salariés ont en effet de plus en plus d’exigences qualitatives vis-à-vis de l’entreprise. De plus, la réputation en ligne de l'entreprise est devenu un incontournable.

Attirer et fidéliser les talents sont des objectifs majeurs pour les services RH en 2020.

Essai gratuit

La RH en mode Saas

Le « cloud computing », système d’hébergement digital, garantit un stockage des données sécurisé grâce à des mises à jour automatiques.

Les plateformes SaaS (Software as a service) proposent une technologie de services en ligne, modulable, évolutive et peu onéreuse. Les fonctionnalités sont accessibles par tous les collaborateurs sur smartphones, tablettes ou PC. Les interfaces web facilitent l’accès aux données.

Un bon exemple, le « Personal HR » ou collaborateur augmenté. Le système Saas permet aux gestionnaires RH de configurer et d’analyser les informations liées à l’expérience salarié, notamment grâce aux SIRH. Comment tel collaborateur perçoit son propre travail, sa relation managériale, sa position dans l’équipe, quels sont ses attentes, ses besoins ? Toutes ces « Smart Data » permettent au RH d’évaluer, de recommander et de proposer des services adaptés, de manière réactive. Identifier par exemple des tensions managériales, des besoins en formation, que ce soit du « flash training » ou pour une montée en compétences.

Atout majeur pour le collaborateur comme le gestionnaire RH, le Saas s’inscrit bien dans une stratégie gagnant-gagnant.

Essai gratuit

Automatisation des tâches

Les services RH consacrent encore trop de temps aux tâches administratives. Actions répétitives, récurrentes, à très faible valeur ajoutée. En raison de la mutation numérique du monde du travail, les personnels RH doivent analyser des situations toujours plus complexes à partir de données volumineuses. Et cela afin de préconiser des actions efficientes.

Partant de ce constat, l’automatisation des tâches devient une priorité. La fonction recrutement gagne en autonomie et performance grâce aux nouveaux process digitaux. Une analyse plus fine de l’environnement du marché et des besoins spécifiques de l’entreprise, un sourcing enrichi de données actualisées, favorisent l’embauche des meilleurs éléments. L’usage de logiciels modulaires et évolutifs, le recours aux plateformes de connectivité (Slack, Teams, Worplace) tout cela contribue au repérage mais aussi à la fidélisation des talents.

En pilotant de manière agile le recrutement et le suivi des collaborateurs, en se libérant des tâches administratives chronophages et peu valorisantes, le recruteur peut enfin se concentrer sur l’humain. Le rôle stratégique et décisionnaire des ressources humaines se renforce.

Essai gratuit

Le Big Data au service de la RH

Le recours au « Data driven », guidage par les données, est une autre tendance RH majeure en 2020. On parle d’ailleurs aujourd’hui de « Smart collaboration ». L’enjeu est de taille pour les ressources humaines. Il leur faut collecter et analyser des données numériques de plus en plus volumineuses, de manière très réactive.

Grâce au « Personal HR » ou collaborateur augmenté, le gestionnaire RH peut faire des suggestions personnalisées de formations ou de postes en fonction du profil du salarié par exemple.

Autre dispositif de big data dans le domaine des RH, les algorithmes de présélection de CV. Les informations processées par l’IA améliorent le suivi des collaborateurs, complètent les entretiens et feedbacks. Le pouvoir d’analyse et de décision des ressources humaines s’en voit grandement renforcé. Ainsi la gestion sécurisée des données numériques garantit à terme l’augmentation de la valeur individuelle et collective.

Véritable coach, la fonction RH accompagne le développement humain et se définit en 2020 comme un « designer d’expérience ».

 

RGPD et protection des données

La question de la cybersécurité est omniprésente dans les stratégies opérationnelles. Le vol de données industrielles, financières ou personnelles est une pratique criminelle courante. Il en va aussi de la notoriété et de la performance d’une entreprise lorsqu’une cyberattaque est révélée.

Depuis 2018, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), exige que les entreprises protègent efficacement les données des clients, des prospects et des ressources internes (salariés, candidats). Le respect de la vie privée des clients et collaborateurs en dépend. Les gestionnaires en ressources humaines doivent donc suivre l’évolution de la législation. Se montrer efficients quant à la protection des données est incontournable. Cette question de la sécurisation des données, au centre des exigences clients, s’étend désormais à la gestion des salariés. Le RGPD offre un cadre à l’utilisation des informations sensibles dans un but commercial mais aussi au sein de l’entreprise. La CNIL instance régulatrice nationale, est chargée d’arbitrer les litiges.Essai gratuit

 

Comment anticiper les tendances RH de demain ?

Se sentir bien au travail est une exigence généralisée, impulsée par les générations Y (issues des années 80) et Z (les Millénnials). Ces nouveaux salariés veulent adhérer au projet de l’entreprise. Le travail doit faire sens et offrir de réelles perspectives d’avenir. S’ils sont soucieux d’être responsabilisés et valorisés, ils attendent aussi un feedback régulier. Pouvoir se développer humainement au travail est une condition salariale. Ainsi tous les niveaux de l’entreprise doivent se mobiliser pour créer un cadre ouvert et modulable, adapté au mode de vie actuel.

Véritable mutation dans la culture du travail, l’entreprise s’adapte désormais aux contraintes et aspirations salariales. Elle doit proposer des horaires flexibles, du télétravail, du « home office », des formations digitales adaptées et récurrentes. Les pratiques d’un management bienveillant s’inscrivent dans un cercle vertueux : elles améliorent l’expérience collaborateur et par voie de conséquence, la productivité salariale et la performance globale de l’entreprise. Une expérience salariée positive contribuera à la mutation réussie de l’entreprise.

Essai gratuit

Bien-être au travail

Sous la pression des générations Y et Z, issues des années 80 et 2000, une révolution s’opère dans le monde du travail. Les « Millénnials », bientôt 75% des effectifs, imposent des changements sociétaux. La mobilité s’inscrit dans les pratiques numériques comme dans le travail. Si vous souhaitez connaître nos astuces pour améliorer la qualité de vie au travail, découvrez aussi nos 5 astuces pour optimiser l'épanouissement professionnel de vos collaborateurs

Les tendances RH en 2020 s’appuient sur des pratiques managériales et RH actualisées : repenser et nourrir la culture d’entreprise pour accroître l’attractivité et la rétention des talents.

  • Le recruteur doit intégrer l’expérience du candidat, sa personnalité, ses attentes, ses contraintes et valoriser ses soft skills. Les qualités humaines supplantent les compétences techniques et la marque personnelle remplace le traditionnel CV.

  • Favoriser la flexibilité et la modulation du cadre de travail. Proposer du télétravail, « home office » (20% des français sont déjà concernés). Les salariés souhaitent de plus en plus harmoniser vie personnelle et professionnelle.

  • Avoir recours aux freelances, alternative parfois avantageuse au salariat.

  • Intégrer les outils développés par les sciences cognitives pour la formation. Favoriser le « digital learning », la formation au fil de l’eau. L’objectif étant de préparer les différents personnels à la transition digitale de l’entreprise.

  • Réussir la transformation digitale de la fonction RH grâce à l’automation et l’IA. Pour moderniser les process de recrutement. Se consacrer davantage à la qualité du service aux collaborateurs. Se recentrer sur l’humain.

    Essai gratuit