Contact
Essai gratuit
Talents |

6 MIN

Comment manager une équipe aux profils variés ?

gestion d'équipe - logiciel rh
gestion d'équipe - logiciel rh

Manager une équipe est une tâche ardue. Il faut savoir faire le lien entre la hiérarchie et l’exécutif, mais également faire le lien entre les membres d’une même équipe. Des hommes et des femmes ayant un âge, une culture et un parcours différents. Alors comment bien manager des profils divers, c’est ce que nous allons découvrir ensemble.

Nos autres articles :
Comment bien gérer vos ressources humaines ?
5 astuces pour garantir l'épanouissement professionnel de vos collaborateurs

Essai gratuit

Comment bien manager des stagiaires ?

Le management n’est pas chose facile, en particulier lorsqu’il s’agit de manager des stagiaires. En effet, il s'agit généralement d'un profil jeune, voire très jeune, qui parfois n'a jamais mis les pieds dans une entreprise. Afin de l'intégrer et de faire en sorte qu'il s'adapte au mieux à ce nouvel environnement, il est essentiel de booster sa motivation et d'adopter quelques réflexes afin de garantir le succès de ce stage, à la fois pour le stagiaire et l'entreprise. 

Le stagiaire étant là pour une durée limitée, le risque est qu'il se sente moins intégré dans l’entreprise. Il faut donc le valoriser, lui montrer qu’il contribue à une évolution et que son travail est utile. Une étape d’autant plus cruciale que bien souvent, le stagiaire a peur d’être relégué à des tâches secondaires et passer son temps entre photocopies et cafés.

Son intégration est donc primordiale. Elle passe principalement par la visite de l’infrastructure, l’accueil fait par la nouvelle équipe ainsi que la direction. Mais à l’ère d’internet,  il existe d’autres moyens de faciliter l’intégration de votre protégé. Par exemple, lui créer une adresse mail professionnelle. Outre l’aspect pratique, c’est le signe qu’il est désormais un membre à part entière de l’entreprise. Psychologiquement, il comprendra également qu'en franchissant la porte, il entre dans un cadre de travail.  

De son côté, le manager doit également avoir quelques qualités au préalable, puisque son rôle implique de pouvoir accomplir un travail avec les autres mais également sur lui-même.  Le stagiaire a souvent besoin d'un peu plus de temps qu'un employé expérimenté pour s'adapter, comprendre les tâches qui lui sont attribuées ainsi que le fonctionnement de l’entreprise. Il faut donc savoir être patient et attentif afin de ne pas le braquer, mais lui permettre de se développer dans un cadre propice à l’apprentissage. Un exercice qui induit donc une certaine bienveillance et une pédagogie certaine.

Une fois bien intégré, le stagiaire va être plus facile à responsabiliser. Il prend conscience qu’il est membre d’une équipe et que par conséquent, il a des responsabilités. Il est nécessaire maintenant de lui donner des tâches à réaliser ainsi que des réels objectifs à atteindre. Evidemment, il vaut mieux adopter un système progressif pour permettre au stagiaire d’apprendre sans le décourager. En tant que responsable, il faut accorder sa  confiance au stagiaire, il convient d’être pédagogue et non paternaliste. Comme pour un employé permanent, le stagiaire est motivé quand il sent qu’il peut atteindre un objectif qui lui procurera une reconnaissance. Ce moment où il sera reconnu par le groupe en tant que membre ayant une valeur.

D’où l’idée que le manager explique au stagiaire l’utilité de son travail sur le court et le long terme. Soyez capable de lui faire des retours réguliers sur son travail pour éviter qu'il ne se perde, ou qu'il se démotive. 

 

Comment bien manager la génération Z ? 

L’arrivée de la génération Z sur le marché du travail a bousculé les codes du management. Ces jeunes nés à partir des années 1995 sont aujourd’hui étudiants , jeunes diplômés ou très jeunes actifs. Ayant vécu l’avènement des nouvelles technologies, ils connaissent très bien internet et le monde des réseaux sociaux.

C’est également une génération qui se veut plus indépendante, plus consciente de son bien-être et qui n’est pas prête à travailler dans une entreprise au hasard. Très précautionneuse, elle porte une grande attention à  la réputation de l’entreprise. Pour éviter les erreurs, elle n’hésite pas à se renseigner et à chercher des avis sur sur internet et les réseaux sociaux. Il faut donc réussir à attirer ce capital humain en utilisant ces mêmes outils. Recrutez via des plateformes telles que les réseaux sociaux, job boards… Si vous êtes à la recherche d'un jeune diplômé, il existe par exemple des groupes Facebook qui rassemblent des étudiants classés par secteur d’activité. (mots clés: demandes/ offres de stage). Un bon moyen d’optimiser votre recrutement.

Cette génération se démarque par son souhait d'être reconnue et de bien vivre au travail. Ainsi, il faut faire des points réguliers, pour le début préférez un rendez-vous tous les après-midi plutôt que de façon hebdomadaire. De cette manière, vous pouvez voir avec lui sa progression, les difficultés à travailler mais également discuter de son ressenti sur l’équipe ou l’ambiance générale de l’entreprise.

Le manager d’aujourd’hui n’est pas considéré comme étant au-dessus de ses collaborateurs. Tout le monde travaille ensemble, il faut gagner la confiance de l’équipe et l’accompagner. Il doit orienter mais ne pas tout décider et savoir prendre en compte les avis de ses collaborateurs.

Des astuces qui vous permettront donc de naviguer dans ce nouveau mode de management.

Essai gratuit

Comment bien manager des seniors ? 

Cap vers une autre génération : les seniors ! L’enjeu majeur avec les seniors est d’instaurer un dialogue intergénérationnel efficace, ce qui n'est pas chose facile. 

Bien implantés dans l’entreprise depuis de nombreuses années, ils peuvent avoir du mal à voir des nouveaux arrivants envahir leur espace de travail. Notamment lorsqu’il s’agit de collaborateurs plus jeunes qui arrivent à des postes de management. En effet, l’âge étant interprété comme un signe de sagesse, certains peuvent ne pas comprendre les nouvelles méthodes de management et refuser d'être managé par une personne plus jeune. Pour d'autres, un manager est un supérieur hiérarchique à qui on ne peut pas réellement poser de questions et à qui il faut surtout rendre des comptes.

Certains seniors pensent qu'ils sont même une charge à éliminer pour l'entreprise. Plus expérimentés donc mieux payés, ils ont parfois l’impression d’être perçus comme un problème dont on aimerait se débarrasser. Ils peuvent donc voir d’un mauvaise oeil l’arrivée des générations plus jeunes, ambitieuses et bien adaptées aux codes d’aujourd’hui. 

Il faut donc vraiment être attentif à la communication entre ces différentes générations. Tout le monde doit trouver sa place et être prêt à collaborer. S’appuyer sur leur expertise et leur expérience revalorise les seniors et permet à des générations plus jeunes d'en bénéficier. Le goût de la perfection, le respect de tous et la conscience  des délais sont autant de valeurs essentielles. Les seniors ne sont pas des tuteurs mais peuvent tout de même avoir un rôle d'accompagnateur pour des occasions spécifiques.

Au cas où le manager se révèle être plus jeune que la majorité de l’équipe dont il a la responsabilité, il faut respecter les codes préétablis. Tout d’abord, respecter le besoin d’être reconnu sur l’expérience. ll convient également de comprendre ce qui motive le senior : atteindre un objectif, transmettre ses connaissances…

Être au contact de jeunes peut aussi motiver des personnes en baisse de productivité. Cela permet de développer une volonté de transmettre ses propres connaissances à la génération suivante. Malgré leur présence de longue durée dans leur secteur ou dans l’entreprise, les seniors ont toujours un rôle capital à tenir.

Lui donner les clés pour développer son avenir. Une fois cette analyse faite, le jeune responsable doit apprendre à gagner ses lettres de noblesse. Il doit affirmer sa crédibilité et ainsi gagner la reconnaissance et la confiance de ses pairs.

Dans ce management mouvant, on prend également en compte la situation familiale du salarié. Pensez au fait qu’un sénior a peut être déjà des enfants ou petits-enfants. Il est donc possible de lui proposer de faire du télétravail pour faire le lien entre famille et emploi.

 

Comment bien manager à distance ?

Le management à distance est une nouvelle méthode qui devient de plus en plus populaire. Un collaborateur peut travailler tout en restant chez lui. Un phénomène qui oblige le management à se réinventer. En effet, il nécessite une toute nouvelle organisation et une approche particulière de la gestion.

La confiance est importante, elle va être le ciment de cette collaboration. Les personnes travaillant à distance ont la possibilité d'organiser seules leurs emplois du temps de la journée. Pourtant, il ne faut surtout pas oublier ou négliger les objectifs à atteindre. Le manager doit donc mettre en place un système pour avoir un compte rendu du travail de son collègue. Un bon moyen d’obtenir une idée claire de son suivi. Le mieux est d’utiliser des outils de gestion de projet tels que Asana ou Slack, et d'organiser régulièrement des points pour fixer des objectifs mais également avoir un contact avec l’ensemble de l’équipe.

Travailler à distance peut diminuer le sentiment d’appartenance envers l’entreprise. En tant que manager, il donc essentiel de recentrer et ressouder l’équipe. Vous devez apprendre à être proche malgré la distance. Pour cela, il faut optimiser les outils de communication en utilisant par exemple un logiciel RH. De cette manière les objectifs peuvent être affichés et validés sans encombre. C’est aussi une manière de garder contact.

Essai gratuit