Contact
Essai gratuit
Talents |

6 MIN

Comment combattre les discriminations lors de l'embauche au sein de votre entreprise ?

entretien_esc
entretien_esc

Le recrutement, un domaine où les discriminations sont particulièrement présentes. Malgré les lois promulguées par l’Union Européenne de nombreux progrès reste à faire. Du fait de leurs sexes, origines, croyances, handicaps… de nombreux candidats sont aujourd’hui encore victimes de discrimination à l’embauche. Un fléau qui se poursuit dans le milieu professionnel où les stéréotypes s'enchaînent au quotidien. Selon une étude trois salariés sur dix disent avoir déjà été victimes de discrimination au travail.

Nos autres articles :
5 astuces pour réussir ses entretiens d'embauche en ressources humaines
Les discriminations linguistiques font leur entrée dans le code du travail

Essai gratuit

Définir la discrimination à l’embauche

La discrimination à l'embauche est une inégalité de traitement pratiquée par le recruteur ou l'employeur envers un candidat, elle se base sur des critères subjectifs et interdits n'ayant pas de rapport avec l'expérience professionnelle ou les compétences requises pour occuper le poste. Il existe 20 critères de discrimination listés ce jour.  

• l’origine
• le sexe
• les mœurs
• la situation de famille
• l’identité sexuelle
• l'orientation
 la grossesse
• l'état de santé 
• les caractéristiques génétiques
• l’appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée, à une -ethnie, une nation
• les opinions politiques
• les activités syndicales ou mutualistes
• le nom de famille
• l’apparence physique
• les convictions politiques 
• le lieu de résidence
• l’âge 
• le handicap

On peut recenser deux types de discrimination: la discrimination directe et la discrimination indirecte. La distinction résulte de la manière. En effet, dans le premier cas il s’agit d’une situation où deux personnes ne sont pas traités sur un même pied d’égalité. La seconde plus difficile à identifier résulte de pratiques plus pernicieuses: c’est la mise en place d’un système en apparence neutre qui entraîne un avantage pour certains et un désavantageux pour d’autres.  Autrement dit lorsqu’une disposition à pour but une différence de traitement un individu ou un groupe de personnes.

Essai gratuit

Comment faire disparaitre ces formes des discriminations ? 

Un travail étroit avec le service RH peut permettre de vite éradiquer les premiers signes de discrimination. Il s'agit d'être vigilant,  dématérialisée ou non la procédure de recrutement doit être claire, objective et transparente. Il faut également en garder une trace qui pourra postérieurement servir de preuve en cas de litige. Un moyen donc de vous disculper mais également de vérifier ce processus de façon interne à votre entreprise.

Voici les étapes clés:

• une approche basée sur les compétences
• bannir les caractéristiques personnelles
• réaliser une analyse du poste
• contrôle des étapes de procédure
• sensibiliser le personnel (et notamment la RH) au sujet des discriminations

Concernant les collaborateurs il faut également insister sur la formation. En proposant par exemple une formation complémentaire aux employés dès leur arrivée. Il peut arriver que certains acceptent mal les différents profils, une habitude qu'ils doivent laisser à la porte d'entrée de votre entreprise. Il appartient ensuite au manager de prendre les décisions adéquat. 

La possibilité d'un CV anonyme

Des nombreuses études et témoignages ont mis en évidence l'existence de discriminations à l'embauche, bien qu'elles soient illégales en France (enquêtes menées et publiées par l'Observatoire Des Inégalités).

Certaines informations que comportent des CV sont donc des victimes de stéréotypes avérés : ainsi sont particulièrement visés les candidats d'origine étrangère, en surpoids, habitant dans une zone dite "sensible" ou encore les candidats âgés. Ces candidats ont donc du mal à être retenu pour un entretien et cela même à compétences égales. 

Le CV anonyme permet de lutter contre les discriminations, toutefois selon les spécialistes, les recruteurs ne recherchent pas seulement un candidat, mais un « profil type », qui pourra certainement s'intégrer dans la culture d'entreprise. Même si la mesure n’a pas été adopté officiellement par le gouvernement. Elle reste autorisée. Chacun est donc libre de recruter selon ses critères dans les limites de la loi.

Essai gratuit

La formation

En France, le Gouvernement a même dû lancé en 2016, une campagne de sensibilisation aux discriminations à l’embauche liées à l’origine. 2000 affiches avaient alors été publié partout dans le pays.

D’après le ministère du travail, à compétence égale, le nom, l’origine ou la photo d’un candidat peuvent le conduire à devoir envoyer 4 fois plus de CV pour décrocher un entretien. Pourtant, des solutions existent pour permettre aux entreprises d’améliorer leurs pratiques de recrutement et établir des sélections d’embauche sur des critères uniquement professionnels. Tout d’abord, la formation des employés mais également celle du personnel de la RH et des recruteurs. En effet, c’est eux qui écrivent les offres d’emplois, sélectionnent les CV et recrutent lors du fameux entretien d’embauche.

Il est donc primordial qu’il est une formation adéquat afin de casser leurs possible préjugés. Cette formation permet également de rappeler le cadre légal de l’entreprise où la discrimination tout comme dans les pays européens et interdite. Elle implique une réflexion sur soi et son rapport aux autres. De cette manière lors d’un manquement à son devoir le collaborateur sera plus facilement repris à l’ordre, sanctionné ou conduit à effectuer une autre formation.

Second moyen de lutter activement contre la discrimination à l’embauche, l’objectivité des critères d’embauche. Dans la description de poste insister sur des compétences claires sans ambiguïté. Avec un vocabulaire le plus neutre possible, qui invite chacun à postuler: homme ou  femme.

Une fois ces étapes mises en place, il est au bon soin de l’entreprise de mettre en place un contrôle de ses pratiques de recrutement. Mais également de mettre en place un système de feedback anonyme tout au long de l’année pour vérifier que personne ne souffrent d’une des discriminations cités ci-dessus.

Désormais grâce à un logiciel de RH, vous pouvez profiter de l’onboarding (période d’intégration) pour faire passer à vos employés une formation adaptée. En un clic identifiez les collaborateurs n’ayant jamais effectué de formation de lutte contre les discriminations. N’oubliez jamais un salarié heureux est un salarié efficace et sur le long terme une entreprise productive !

En effet, la majorité des discriminations se passent au quotidien lors des journées de travail ordinaires. Sous couverts de l’humour, des petites phrases gênantes ou sexistes… des pratiques qu’il convient de bannir et de réprimander grâce au travail assidu des managers. Si la discrimination est reconnue par la justice, l’employeur risque jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

L’entreprise peut également inscrire dans ses valeurs la lutte contre la discrimination en engageant par exemple des jeunes de quartiers défavorisés. Pour encourager les entreprises l’Etat a d’ailleurs créé un label diversité. Créé en 2008 et appartenant à l’Etat il promeut la diversité dans le secteur privé et public et lutte contre toutes les discriminations. Il permet à la structure candidate d’évaluer ses procédures de ressources humaines et de les modifier en conséquence.

Ce label n’est pas seulement destiné aux entreprises mais s’étend également aux administrations, collectivités, associations…

Essai gratuit